Différences entre les populations rurale et urbaine :

La Base de données sur les collectivités utilise à la fois les définitions des Régions rurales et petites villes (RRPV) du Canada et de la Typologie régionale de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour faire la distinction entre les populations rurale et urbaine. Au Canada, la définition des RRPV saisit efficacement les variations entre régions rurales tandis que les définitions de l'OCDE sont utiles pour les comparaisons internationales. Bien que les caractéristiques des populations « rurales » diffèrent pour chaque définition de « rural », en général, chaque définition amène une conclusion analytique semblable.

Régions rurales et petites villes du Canada :

Selon la définition des régions rurales et petites villes du Canada, les résidents du Canada urbain sont ceux qui habitent dans une région métropolitaine de recensement (RMR) ou une agglomération de recensement (AR). Les RMR ont un noyau urbain d'au moins 100 000 habitants et englobent toutes les municipalités avoisinantes dont au moins 50 % de la population active travaille dans le noyau urbain. Les AR ont un noyau urbain dont la population se situe entre 10 000 et 99 999 habitants et englobent toutes les municipalités avoisinantes dont 50 % ou plus de la population active travaille dans le noyau urbain.

Les résidents du Canada rural sont les personnes qui habitent dans les régions RRPV (subdivisions de recensement) qui ont généralement moins de 10 000 habitants et dont moins de 50 % des personnes occupées travaillent dans une RMR ou une AR. On peut raffiner la définition RRPV pour faire ressortir les différences entre les régions rurales en fonction du degré d'intégration au marché du travail (influence urbaine). La variation entre les différentes régions rurales est importante, parfois plus que les différences entre l'ensemble des régions urbaines et des régions rurales.

Pour saisir les divers degrés de ruralité dans la population rurale du pays selon la définition RRPV, on classe les collectivités rurales en quatre groupes, selon le système de classification des zones d'influence des régions métropolitaines de recensement et des agglomérations de recensement (ZIM). Le système de classification ZIM est conçu pour mesurer l'étendue de l'influence des régions urbaines sur les zones rurales, en fonction des mouvements de navettage. Les collectivités rurales sont classées en quatre catégories de ZIM, selon la proportion de la population qui travaille dans les RMR et les AR, comme suit.

Zones de la ZIM pour les régions rurales et petites villes (RRPV) du Canada :

ZIM forte : Entre 30 % et 49 % de la main-d'œuvre travaille dans le noyau urbain d'un grand centre urbain, ce qui porte à conclure que la population est fortement intégrée avec l'économie urbaine.

ZIM modérée : Au moins 5 % mais moins de 30 % de la main-d'œuvre travaille dans le noyau urbain d'un grand centre urbain, ce qui porte à conclure que cette population est modérément intégrée dans l'économie urbaine.

ZIM faible : Plus de 0 % mais moins de 5 % de la main-d'œuvre travaille dans le noyau urbain d'un grand centre urbain, ce qui porte à conclure que cette population est faiblement intégrée avec l'économie urbaine.

ZIM sans influence : 0 % de la main-d'œuvre travaille dans le noyau urbain d'un grand centre urbain (plus toute collectivité dont la population active occupée compte moins de 40 personnes), ce qui porte à conclure que cette population n'est pas du tout intégrée avec l'économie urbaine.

Le système de classification ZIM est une mesure de l'interrelation des résidents ruraux avec les régions urbaines et reflète à la fois le lien économique et le lien social des régions rurales avec les régions urbaines. La classification ZIM est plus qu'une simple mesure des déplacements domicile-travail et de l'accès aux marchés du travail puisque les personnes utilisent souvent les services assurés dans la même région où elles travaillent.

Visitez le didacticiel de la ZIM

Carte de Statistique Canada : Zones de la ZIM

Typologie régionale de l'OCDE :

La définition de « rural » selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est fondée sur la densité de la population. Pour l'OCDE, les collectivités rurales sont celles qui ont une population de moins de 150 habitants au kilomètre carré.

Une région essentiellement rurale (rurale) (division de recensement) est une région dont plus de 50 % de sa population habite dans les collectivités rurales.

Une région essentiellement urbaine (urbaine) (division de recensement) est une région dont moins de 15 % de la population habite dans une collectivité rurale.

Une région intermédiaire (division de recensement) est une région dont 15 % à 50 % de la population habite dans une collectivité rurale.

Une région qui serait classée comme rurale est classée comme intermédiaire si elle a un centre urbain de plus de 200 000 habitants représentant au moins 25 % de la population régionale. Une région qui serait classée comme intermédiaire est classée comme essentiellement urbaine si elle a un centre urbain de plus de 500 000 habitants.

Dépendance des ressources :

Collectivités dont la prospérité économique dépend des ressources naturelles de la région. La dépendance des ressources mesure le revenu d'emploi tiré de l'exploitation, de la transformation et parfois de la distribution d'une ressource naturelle.

Les collectivités dépendent des ressources lorsqu'au moins 30 % du revenu d'emploi direct de leur base économique vient de l'un des cinq secteurs de ressources naturelles : agriculture, forêt, mines, pêche, énergie.

La classification utilisée pour les cinq secteurs est la révision de 1980 de la Classification type des industries (CTI) (Statistique Canada, 1980). La CTI classe toute l'activité économique mesurable en types d'industries.

Source : Ressources naturelles Canada

Faits ruraux

Le pourcentage de la population globale que représente la population rurale varie selon la province: T.-N.-L. (54 %); Î.-P.-É. (45 %); N.-B. (42 %); Sask. (40 %); N.-É. (36 %); Man. (32 %); Alb. (21 %); Qc. (20 %); C.-B. (13 %); Ont. (12 %). Le Québec a la plus grande population rurale (1,49 millions).