«Rural» se réfère à des villes ou des municipalités à l'extérieur de la zone de navettage des grands centres urbains (avec 10 000 habitants ou plus).

La superficie du Canada est à 95 % rurale. Le Canada rural est caractérisé par la distance (par exemple, aux marchés, services) et de la faible densité démographique et commerciale.

5,9 millions de citoyens comprenant 19 % de la population du Canada répartis en 4470 communautés.

Le pourcentage de la population globale que représente la population rurale varie selon la province: T.-N.-L. (54 %); Î.-P.-É. (45 %); N.-B. (42 %); Sask. (40 %); N.-É. (36 %); Man. (32 %); Alb. (21 %); Qc. (20 %); C.-B. (13 %); Ont. (12 %). Le Québec a la plus grande population rurale (1,49 millions).

Poursuite de l'urbanisation: Les zones rurales comptaient pour 20,7 % de la population du Canada en 1996, 19,7 % en 2001 et 18,9 % en 2006.

Le Canada rural est géographiquement, économiquement, socialement et culturellement diversifié. La variation entre les différentes zones rurales est importante, parfois plus importante que les différences entre zones urbaines et rurales dans leur ensemble.

Faits ruraux

Les variations provinciales: Entre 2008 et 2009, l'emploi rural a diminué en Colombie-Britannique (-5,1 %), à Terre-Neuve-et-Labrador (-4 %), en Ontario (-3,9 %), en Alberta (-3,7 %); au Nouveau-Brunswick (-2,2 %), est resté stable à l’Île-du-Prince-Édouard, au Québec, au Manitoba et en Nouvelle-Écosse et a augmenté en Saskatchewan (+3,1 %).