Secteurs émergents les plus vigoureux en milieu rural - le changement d'emploi sur la période de 2001 à 2009 : construction (+48 %, 85 000); entreprises, bâtiment et autres services de soutien (+46 %, 29 500), soins de santé et assistance sociale (+28 %; 75 900 ); professionnels, scientifiques et techniques (+27 %, 21 600), services publics (+24 %, 6 500); information, culture et loisirs (+20 %, 14 800).

Secteurs ruraux stables ou en déclin rural - changement d'emploi sur la période de 2001 à 2009: l'agriculture (0 %, 1100); foresterie, pêche, exploitation minière, de pétrole et de gaz (-2 %, -2800); fabrication (-14 %, -55 600).

Les petites et moyennes entreprises (PME) rurales représentent 28 % des 1,4 million de PME au Canada, alors que la population du Canada rural ne représente que 19 % de la population globale, ce que suggère que les Canadiens des régions rurales sont plus susceptibles d'être des entrepreneurs que ceux qui vivent dans les zones urbaines centres.

Le rendement financier des PME en milieu rural est plus faible que dans les centres urbains. Les PME rurales sont plus susceptibles de demander des sources formelles de financement comme le crédit commercial, et sont plus susceptibles d'être approuvées.

Plus d'un tiers des PME rurales recourent aux coopératives de crédit ou aux caisses populaires pour leurs services bancaires comparativement à 15 % seulement des PME urbaines. Cela souligne l'importance des coopératives financières pour les PME.

Les PME situées dans les zones rurales sont mieux établies, ont moins d'employés et sont plus susceptibles d'être des opérations de travailleurs autonomes.

En 2009, 21 % des Canadiens des régions rurales étaient des travailleurs autonomes, comparativement à 15 % de la population urbaine.

En 2009, 21 % des Canadiens des régions rurales étaient des travailleurs autonomes, comparativement à 15 % de la population urbaine.

Entre 1996 et 2006, le nombre d’emplois ruraux exigeant un diplôme universitaire a augmenté de 17 %. Le nombre nécessitant une formation d’apprentis ou un certificat de métier a augmenté de 11 % alors que le nombre d’emplois ruraux nécessitant des études secondaires n'a pas augmenté.

En 2006, 64 % de la population urbaine âgée de 24 à 65 ans avait fait des études postsecondaires, comparativement à 51 % des Canadiens des régions rurales.

Faits ruraux

En 2009, 21 % des Canadiens des régions rurales étaient des travailleurs autonomes, comparativement à 15 % de la population urbaine.